poudres de plantes
Beauté,  Cheveux,  Recettes cheveux,  Recettes cosmétiques

Comment utiliser les poudres de plantes pour prendre soin de ses cheveux

Vous avez sûrement déjà entendu parler des poudres de plantes, des poudres ayurvédiques ou encore des poudres indiennes, mais vous ne savez pas vraiment à quoi elles servent ni quelles sont leurs propriétés ? Cet article va vous permettre de mieux les connaître et de les utiliser pour prendre soin de vos cheveux au naturel.

Les poudres de plantes sont très utiles pour stimuler la pousse des cheveux, apporter du volume et de la brillance, pour embellir et fortifier les cheveux, pour réguler les cuirs chevelus gras, pour lutter contre les pellicules, pour démêler, pour prévenir l’apparition des cheveux blancs, pour lutter contre l’alopécie … Chaque problématique capillaire peut être traitée grâce aux poudres de plantes.

Qu’est-ce qu’une poudre de plante ?

poudres de plantes
poudres ayurvédiques

Il existe plusieurs typologies de poudres de soin pour les cheveux. Il y a les poudres ayurvédiques, ou poudres indiennes, qui sont issues de l’Ayurvéda, une science thérapeutique ancestrale indienne. Ces poudres viennent de plantes qui poussent sur le sol indien. Puis il y a les poudres de plantes qui poussent ailleurs, comme l’ortie, la guimauve, la prêle …

Les poudres de plantes, indiennes ou non, sont des plantes séchées puis broyées finement afin d’obtenir une poudre que vous pouvez ensuite facilement intégrer dans vos soins maison.

L’Ayurvéda

L’Ayurvéda est une philosophie et un art de vivre. En langue sanskrit, « ayur » signifie « vie » et « veda » signifie « science ou connaissance ». Découverte par les Rishis ou grands sages de l’Himalaya par l’observation de la nature et des 5 éléments (Eau, Terre, Feu, Air, Espace ou Ether), elle repose sur le concept des 3 doshas (Vâta, Pitta et Kapha) qui sont chacun formés de 2 éléments. Chaque individu naît avec une proportion propre de chaque dosha, souvent un ou deux doshas sont prédominants. L’objectif de l’Ayurvéda est de vivre en harmonie avec votre constitution de base, connaître ce qui vous aide à rester en bonne santé, être heureux et avoir une belle peau mais également apprendre à repérer tout ce qui vous rend malade ou malheureux. Pour veiller à l’équilibre de votre constitution, il est nécessaire de choisir des activités, des aliments ou des plantes… qui sont à l’opposé des caractéristiques de votre ou vos doshas prédominants et donc qui apaisent ce ou ces doshas qui prédominent.
Source : Aroma Zone

Si l’Ayurvéda vous intéresse, je vous recommande la lecture de ce dossier très complet sur le sujet : Ayurvéda, bien-être intérieur et beauté de la peau.

Comment utiliser les poudres de plantes ?

Les poudres de soin pour les cheveux ont de multiples utilisations :

  • Shampoing végétal
  • Masque avant ou après-shampoing
  • Shampoing sec
  • Lotion aux plantes (infusion ou macérât aqueux)
  • Huile aux plantes (macérât huileux)

Recettes types avec les poudres de plantes

Vous ne savez pas quelle poudre utiliser ? Cet article vous présente les bienfaits et les propriétés des poudres ayurvédiques afin de vous permettre de composer votre routine sur-mesure : Quelle poudre ayurvédique pour mes cheveux.

Shampoing végétal ou no-poo

Le shampoing aux poudres de plantes permet d’espacer les shampoings, de revitaliser et de renforcer la fibre capillaire, de lutter contre les pellicules et contre la chute de cheveux et d’apporter du volume aux cheveux fins.

Les poudres de plantes utilisées seules peuvent assécher les cheveux. Lorqu’on les mélange à de l’eau pour faire un shampoing ou un masque, il faudra systématiquement ajouter un agent hydratant : miel, aloe vera, sirop d’agave, compote, mélasse de sucre de canne …

  • Une poudre lavante
  • Un agent hydratant
  • De l’eau

Dosages :
Pour le dosage des ingrédients dans les shampoings et les masques, faites un premier test avec 5 à 6 cuillères à soupe de poudres. Ajoutez de l’eau pour obtenir une pâte. Vous adapterez la quantité de poudres en fonction de ce premier test ensuite pour avoir un dosage qui vous permet de recouvrir l’ensemble de vos cheveux. Les agents hydratants sont à ajouter en fin de préparation, je vous conseille de mettre la moitié du dosage utilisé pour les poudres pour éviter d’assécher les cheveux, soit 3 cuillères à soupe dans cet exemple.

Mode opératoire :
  1. Commencez par verser dans un récipient la poudre que vous avez choisi.
  2. Puis ajoutez l’eau de manière à former une pâte.
  3. Ajoutez ensuite l’agent hydratant. La pâte doit être lisse, ni trop épaisse ni trop liquide.
  4. Appliquez la pâte sur les racines et étirez sur les longueurs.
  5. Laissez poser 10 à 15 minutes pour l’effet lavant, et jusqu’à 1 heure si vous avez ajouté des poudres de soin et que vous voulez faire un soin en même temps que vous vous lavez les cheveux.
  6. Rincez ensuite à l’eau claire jusqu’à ce que vous ne sentiez plus aucun résidu au toucher.
  7. Continuez ensuite votre routine comme si vous aviez fait un shampoing classique : après-shampoing …

Vous pouvez sans problème mélanger plusieurs poudres lavantes. Vous pouvez aussi ajouter à votre shampoing végétal une ou plusieurs poudres de soin pour faire un shampoing/masque 2 en 1. Veillez simplement à conserver une proportion majoritaire de poudres lavantes dans la recette afin de garder les propriétés lavantes. Attention cependant à ne pas mélanger plusieurs poudres dès la première fois. Si le résultat n’est pas satisfaisant, vous ne saurez pas quelle poudre ne vous convient pas.

Le premier shampoing aux poudres de plantes ne sera pas forcément réussi car vos cheveux ne sont pas habitués. Pas de panique, c’est normal ! Il faudra peut-être un temps d’adaptation à vos cheveux pour qu’ils apprécient. Cependant, si vous avez systématiquement les cheveux « poisseux », peut-être que la poudre lavante que vous avez choisi ne vous convient pas.

A mes débuts dans le naturel, mes cheveux détestaient la poudre de shikakai. J’avais systématiquement les cheveux collés par paquet avec un effet gras sur le dessus de la tête. J’ai donc rangé le shikakai et je me suis tournée vers le sidr, qui m’a tout de suite convenu. J’ai réessayé le shikakai plusieurs mois après, et maintenant mes cheveux apprécient aussi cette poudre. Donc si vous échouez avec une poudre, ne vous découragez pas, non seulement ça peut évoluer au fur et à mesure de votre transition capillaire, mais en plus une autre poudre lavante peut tout à fait vous convenir !

Masque avant ou après-shampoing

Le masque aux poudres de plantes va permettre de traiter une problématique spécifique : chute de cheveux, pellicules, démangeaisons, cheveux fins … Il suffit de choisir la ou les poudres en fonction des propriétés que l’on recherche.

  • Une poudre de soin
  • Un agent hydratant
  • De l’eau
Mode opératoire :
  1. Suivez le même mode opératoire que celui indiqué pour le shampoing.
  2. Vous pouvez également ajouter des actifs (protéines de soie, de riz, complexe d’hydratation intense…) ou des huiles essentielles (Ylang Ylang, Cèdre de l’atlas, Tea tree, Bay Saint Thomas…) en respectant bien les dosages indiqués sur les fiches produits.
  3. Laissez poser le masque 30 minutes à 1 heure et rincez abondamment.
  4. Si vous rencontrez des difficultés à rincer, laissez poser quelques minutes votre après-shampoing pour aider les résidus de poudres à glisser le long de la fibre capillaire.

Shampoing sec

En plus de vous aider à espacer vos shampoings, le shampoing sec va redonner du volume à votre chevelure.

  • Une poudre lavante ou une poudre de soin
  • Un gros pinceau, type kabuki

Toutes les poudres peuvent être utilisées en shampoing sec, à vous de voir celle qui vous convient le mieux. Vous pouvez mélanger une ou plusieurs poudres.

Mode opératoire :
  1. Versez dans un récipient hermétique la ou les poudres que vous souhaitez utiliser en shampoing sec.
  2. Lorsque vos racines sont grasses, prélevez une petite quantité de poudre avec un gros pinceau et appliquez sur vos racines.
  3. Laissez agir quelques minutes sans toucher.
  4. Puis brosser vos cheveux tête en bas si vous avez les cheveux lisses, ou secouez simplement vos cheveux tête en bas si vous avez les cheveux bouclés.
Mes poudres de plantes préférées pour le shampoing sec :
  • Orange
  • Rhassoul
  • Kachur sugandhi
  • Shikakai

Lotion aux plantes

Les lotions de rinçage sont très efficaces pour traiter une problématique particulière : chute de cheveux, démangeaisons, pellicules …

  • 2 cuillères à café de poudres de soin
  • 100 ml d’eau
Mode opératoire :
  1. Versez 2 cuillères à café d’une ou plusieurs poudres de soin de votre choix dans un sachet de thé en papier.
  2. Faites bouillir 100 ml d’eau dans une casserole à part.
  3. Versez l’eau frémissante sur les poudres de soin et laissez infuser une quinzaine de minutes.
  4. Retirez le sachet de poudres.
  5. Utilisez cette lotion en dernière eau de rinçage, après avoir rincé votre shampoing et votre après-shampoing.
  6. Séchez-vous les cheveux comme d’habitude.

Vous pouvez aussi utiliser un flacon vaporisateur si vous souhaitez utiliser votre lotion quotidiennement sur le cuir chevelu.

Quelques idées de lotions aux poudres de plantes :
  • Chute de cheveux : Amla, Bhringaraj
  • Brillance : Hibiscus
  • Pousse des cheveux : Brahmi, Amla
  • Pellicules, démangeaisons : Ortie, Brahmi, Neem, Tulsi
  • Cheveux gras : Neem, Tulsi, Brahmi

Huile aux plantes

Les poudres de plantes s’utilisent très souvent sous forme de macération huileuse. En bain d’huile posé en racines ou sur les longueurs, elles vont renforcer les cheveux, les gainer et leur apporter force et vigueur. L’huile obtenue peut également être utilisée en tant qu’ingrédient dans une recette cosmétique.

  • 2 cuillères à café de poudres de soin
  • 100 ml d’huile végétale
Mode opératoire :
  1. Dans un bocal, versez 2 cuillères à café d’une ou plusieurs poudres de soin de votre choix.
  2. Recouvrez les poudres avec l’huile végétale.
  3. Laissez macérer 24 à 48h en secouant régulièrement le récipient.
  4. Filtrez (ou non)
  5. Utilisez cette huile en racines ou en longueurs avant le shampoing. Vous pouvez laisser poser jusqu’à une nuit pour décupler les effets.

Pour ma part, je ne filtre pas mon huile macérée. Je la conserve dans un bocal à l’abri de la lumière avec les poudres agglutinées en bas. Quand j’ai envie de faire un bain d’huile, je prélève deux cuillères à café d’huile dans le bocal que je transfère dans un bol le temps d’appliquer mon soin.

On peut faire macérer les poudres de plantes dans de l’huile de coco, de ricin, de sésame, de jojoba ou d’olive. Si vous choisissez une autre huile, vérifiez au préalable si elle est stable à l’oxydation.

Cliquez ici pour consulter la liste des poudres ayurvédiques et leurs propriétés

Et ici pour les poudres de plantes

Vous avez appréciez cet article ? N’hésitez pas à le partager 🙂

10 Comments

  • Céline

    Ton blog tombe à pic! Je commence ma transition et je cherchais quelles poudres utiliser et comment débuter. Toutes les réponses se trouvent ici! C’est très clair, hyper lisible et vraiment à portée des débutantes comme moi. Ton blog va être d’un grand secours! Alors bravo et merci!

      • Marie

        Bonjour, cet article est top! J’ai juste une question, je voudrais ajouter de la poudre de neem pour les démangeaisons mais je ne sais pas en quelle quantité. Quel ratio par rapport au rhassoul que j’utilise déjà ?
        Merci beaucoup !
        Toujours agréable de te lire!

        • madeinali

          Merci beaucoup pour ton retour 🙂
          Si c’est pour ajouter dans un no-poo, donc pour te laver les cheveux, essaie de garder une proportion d’environ 60-70% de poudres lavantes pour être sûre de conserver l’effet lavant. Après je te donne ça à titre indicatif car ça dépend beaucoup des chevelures, je sais que pour moi il faut que je garde la poudre lavante majoritaire mais je t’invite à faire tes tests pour bien adapter tes recettes à ton cas 🙂

  • karima imenks

    félicitations pour le blog,..j aime bien le contenu,j avoue j ai pas encore tt lu mais je trouve qu il est très riche en information,je viens de découvrir qu on peut faire des huiles avec les poudres,j aimerais bien l essayer.Alors combien de temps peut on garder une huile aux plantes?
    Merci et bonne continuation.

    • madeinali

      Merci pour ton retour <3
      Pour le macérât de poudres, si tu désinfectes bien ton plan de travail et tes ustensiles, il se conservera autant de temps que ce qui est indiqué sur ton huile 🙂

  • deborah

    Cet article tombe à pic parce que j’ai une question concernant les résidus.
    Quant j’ai essayé la poudre d’ortie ou le mélange de 15 poudres de la boutique beautébienêtre je me retrouve avec des grains dans les cheveux.
    Pourtant je fais toujours attention quand je verse l’eau mais peut-être que je fais mal les choses?

    • madeinali

      Coucou, verse de l’eau chaude (pas bouillante) pour créer une texture bien lisse ! Et quand tu rinces, secoue bien tes cheveux tête en bas et aide les résidus à glisser à l’aide d’un après-shampoing si besoin. Pour ma part je me brosse les cheveux avec une Tangle Teezer quand mes longueurs sont gorgées d’après-shampoing et je n’ai pas de problèmes de résidus 🙂

  • Philippine

    Bonsoir,
    Merci pour tous tes articles qui m’aident à me lancer dans une routine naturelle. Petite question: J’ai voulu tenter de faire une lotion à la poudre d’Hibiscus. Assez logiquement la lotion est bien rouge, est-ce que ça ne laisse pas un effet quand la lotion est utilisée en eau de rinçage ou même vaporisée? Et est-ce qu’il faut vaporiser la lotion sur le cuir chevelu ou sur les longueurs? Merci beaucoup!

    • madeinali

      Hello, merci pour ton retour 🙂
      L’hibiscus est une poudre qui colore effectivement, en lotion de rinçage ou en spray elle pourra apporter des reflets rouges au fur et à mesure des applications. Ca reste tout de même assez discret. La lotion à vaporiser est à utiliser plutôt en racines car les poudres de plantes peuvent être asséchantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *